Baccalauréat en relations internationales et droit international

Ce programme bidisciplinaire, le premier du genre au Québec, répond à besoin croissant de spécialistes capables de décoder les structures et le fonctionnement des autres sociétés. Il conduit les étudiants à comprendre et à analyser des phénomènes internationaux tels que les enjeux politiques et juridiques de la mondialisation, les régimes politiques et juridiques de même que la politique étrangère des États. Il repose sur une formation combinant des cours en science politique et en droit, des cours de langues, ainsi que des stages en milieu professionnel.

Particularités du programme

  • L’UQAM est la seule université au Québec à offrir un baccalauréat spécialisé intégrant les relations internationales, le droit international et les langues.
  • L’UQAM réunit le plus grand nombre de professeurs spécialisés en relations internationales et en droit international au Québec. Son Département de science politique compte dix-sept professeurs spécialistes des relations internationales ou des différentes régions du monde, tandis que son Département de sciences juridiques rassemble quinze professeurs qui s’intéressent à différents aspects du droit international.
  • Le programme accorde une attention particulière à l’encadrement des étudiants. Il offre un cheminement par cohorte durant les deux premières années, et un séminaire d’intégration au premier trimestre.

Cheminements

Le baccalauréat en relations internationales et droit international (BRIDI) met l’accent sur une formation en droit international et relations internationales. Il consiste en deux années de cours obligatoires en droit, en science politique, en histoire et en économie, des cours de langue obligatoires, ainsi une troisième année de cours optionnels.

Deux cheminements types sont offerts :

  1. Profil expérience : par l’entremise de stages et/ou d’études à l’étranger, l’étudiant acquiert une expérience professionnalisante ainsi qu’un riche bagage culturel.
  2. Profil excellence : par l’entremise du cheminement Honor, l’étudiant effectue un passage accéléré vers la maîtrise en droit et/ou en science politique et amorce une spécialisation de recherche dès la fin du programme de baccalauréat.

La formation pratique inclut notamment des stages dans des organismes publics, privés et parapublics à vocation internationale, des simulations internationales (ONU, OTAN, OACI, SPECQUE), la participation à des cliniques juridiques, ou encore des concours de plaidoiries.

Les échanges universitaires sont possibles parmi plus de 200 institutions partenaires à l’étranger, dont 12 en Afrique, 34 en Asie et en Océanie, 77 dans les Amériques et 85 en Europe.

Axes d’études

Les cours optionnels offerts sont regroupés sous trois axes principaux :

  1. Économie, développement et mondialisation
  2. Systèmes politiques et juridiques comparés
  3. Politiques étrangères et sécurité internationale

Les cours optionnels portent sur des thématiques variées qui toutes connaissent des enjeux nouveaux du fait de la mondialisation (par exemple, sécurité, droits de la personne, droit humanitaire, environnement, consommation durable) et couvrent diverses aires géographiques : Amérique latine, Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie.

Consultez l’ensemble des cours offerts

Qui peut s’inscrire ?

Le programme est contingenté. Il est accessible aux titulaires d’un diplôme collégial ou son équivalent international, au étudiants ayant réussi au moins dix cours (trente crédits) de niveau universitaire au moment du dépôt de la demande d’admission, ainsi qu’aux personnes âgées d’au moins 21 ans détenant une expérience pertinente d’au moins 2 ans dans le domaine international.

Seuils de sélection – Automne 2017

  1. Cote R du dernier candidat admis (base DEC) : 29
  2. Moyenne universitaire du dernier candidat admis (base universitaire) : 3.35 / 4.3

Statistiques en date du 2017-07-17

Voir toutes les conditions d’admission

Documents à consulter

Perspectives professionnelles

Cette formation bidisciplinaire permet d’acquérir des compétences de plus en plus en demande sur le marché du travail. En effet, depuis quelques années, le processus couramment appelé «mondialisation» touche presque tous les domaines. D’où un besoin croissant de spécialistes maîtrisant les dimensions politiques et juridiques des relations internationales et capables d’analyser et de comprendre les enjeux de la mondialisation dans des domaines spécifiques.

Employeurs potentiels

  • Agent d’information ou de recherche, agent de développement (à l’ACDI, par exemple), analyste, attaché politique, conseiller aux affaires étrangères, conseiller en commerce international, diplomate (l’accès à cette profession est conditionnel à la réussite de l’examen de diplomatie du Canada du ministère des Affaires étrangères), expert-conseil, journaliste, lobbyiste, recherchiste dans les médias, etc.
  • Les diplômés peuvent travailler dans les organisations internationales, comme l’ONU; dans les organisations non gouvernementales (ONG), telles qu’Amnistie internationale; dans les groupes de défense environnementale, Greenpeace par exemple; ou encore dans la fonction publique fédérale ou provinciale.
  • Remarque importante : Le baccalauréat en relations internationales et droit international ne mène pas à la profession d’avocat. Toutefois, le diplômé qui désire entreprendre un baccalauréat en droit en vue de devenir avocat peut se voir accorder certaines équivalences. Il doit pour cela déposer un dossier d’admission au baccalauréat en droit et rencontrer la direction du programme. La durée de la formation est ensuite en fonction de la qualité du dossier de chaque étudiant.
    Consulter l’ensemble des perspectives professionnelles

Contact

Directeur du programme : Justin Massie
Bureau : A-3465
(514) 987-3000 poste 5282

Agente de gestion de programmes: Carole-Anne Déry
Bureau : A-1670
(514) 987-5009

Faculté de science politique et de droit

La Faculté de science politique et de droit est unique en son genre en Amérique du Nord. Fruit d'audace et de vision, le partenariat initial entre les départements de science politique et des sciences juridiques, auxquels s’est ajouté l’Institut d’études internationales de Montréal, participe à la mission fondatrice d'accessibilité, d'engagement social et de pensée critique qui constituent l'identité même de l'UQAM.

Coordonnées

Faculté de science politique et de droit
Local A-1655
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez la Faculté