Constitution et fédéralisme : lettre d’opinion de Félix Mathieu, doctorant en science politique, et 19 autres signataires

“Les débats qui entourent l’ordre constitutionnel du pays et son renouvellement sont parfois dépeints comme n’intéressant plus les Canadiennes et les Canadiens. Pourtant, il est nécessaire de réfléchir et de discuter sereinement de tels enjeux, lesquels sont à la fois complexes et déterminants pour le vivre-ensemble.

De plus, nous sommes persuadés que les générations qui n’ont pas vécu activement les débats constitutionnels des décennies 80 et 90 peuvent être porteuses d’idées ingénieuses et novatrices pour imaginer à nouveau les rapports entre les différents partenaires constitutifs de la fédération canadienne.

À cet effet, nous applaudissons la création du Centre d’analyse politique sur la Constitution et le fédéralisme (CAP-CF). Situé à l’Université du Québec à Montréal et dirigé par le professeur Alain-G. Gagnon, le CAP-CF se donne pour mission de stimuler la recherche sur la politique constitutionnelle et le fédéralisme, de faciliter les échanges à l’intérieur des milieux universitaires, de promouvoir le dialogue quant à la reconnaissance des différents groupes nationaux, dont les nations québécoise et autochtones, ainsi que d’accroître le savoir et la compréhension de ces grands enjeux au Canada et dans les autres fédérations à travers le monde. Misant sur la collaboration entre le Québec et les partenaires au sein de la fédération canadienne et à l’étranger, le Centre permettra à des chercheurs provenant de multiples horizons et de toutes les générations d’échanger sur des thématiques aussi diverses que I) le fédéralisme de coopération, l’asymétrie institutionnelle et la solidarité sociale ; II) l’énergie et l’environnement en contexte fédératif ; III) le fédéralisme fiscal et la décentralisation ; IV) les peuples autochtones et la justice sociale ; et V) l’histoire politique et constitutionnelle du pays.”

Lire la lettre d’opinion en intégralité sur lapresse+.

Faculté de science politique et de droit

La Faculté de science politique et de droit est unique en son genre en Amérique du Nord. Fruit d'audace et de vision, le partenariat initial entre les départements de science politique et des sciences juridiques, auxquels s’est ajouté l’Institut d’études internationales de Montréal, participe à la mission fondatrice d'accessibilité, d'engagement social et de pensée critique qui constituent l'identité même de l'UQAM.

Coordonnées

Faculté de science politique et de droit
Local A-1655
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez la Faculté