Boursière Rhodes : la finissante du BRIDI Clarisse Émond-Larochelle poursuivra ses études de maîtrise à l’Université d’Oxford.

Clarisse Émond-Larochelle, finissante au baccalauréat en relations internationales et droit international (BRIDI), concentration études féministes, vient d’obtenir une bourse de la Fondation Cecil-Rhodes afin de poursuivre des études de deuxième cycle à l’Université d’Oxford, en Angleterre. La bourse Rhodes est la plus ancienne et l’une des plus prestigieuses bourses de recherche universitaire au monde. Outre l’excellence universitaire, la détermination et des qualités de meneur sont des conditions préalables à l’obtention de cette bourse.

L’étudiante n’en sera pas à sa première expérience à l’étranger, puisqu’elle a réalisé un stage de six mois au Vietnam en 2014-2015, durant lequel elle a piloté des ateliers sur la culture du viol, la santé sexuelle et l’égalité homme-femme auprès d’élèves du secondaire. L’année suivante, elle participait au Parlement jeunesse de Wallonie-Bruxelles à titre de cheffe de la délégation québécoise. En 2017, elle a remporté un Outstanding Delegation Award au sein de l’équipe de la Faculté de science politique et de droit lors de la Simulation des Nations Unies, à New York. Elle a également effectué un stage au Research Center for Women’s Studies à Mumbai, en Inde, où elle a œuvré à un projet sur la place des femmes dans la gouvernance municipale, en plus de poursuivre des recherches personnelles sur le traitement légal des agressions sexuelles.

De ce côté-ci de l’Atlantique, Clarisse Émond-Larochelle a collaboré à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégique et diplomatiques, s’est impliquée à la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM, auprès de l’Association québécoise des jeunes parlementaires et au sein du Mouvement contre le viol et l’inceste.

L’étudiante a participé à cinq reprises au Parlement jeunesse du Québec, qui se déroule chaque année pendant le temps des Fêtes. Elle y a été députée, whip de l’opposition, présidente de commission, porte-parole de l’opposition et ministre de la Justice, un poste qui lui a permis de rédiger et de soumettre un projet de loi sur le traitement juridique des agressions sexuelles.

Clarisse Émond-Larochelle ira poursuivre à Oxford des études de maîtrise sur les enjeux touchant les migrations et les violences à caractère sexuel auxquelles les immigrant(e)s et réfugié(e)s font face. «Elle est la troisième finissante du BRIDI à obtenir cette prestigieuse bourse depuis Léticia Villeneuve (2010) et Philippe-André Rodriguez (2011)», souligne fièrement le doyen de la Faculté de science politique et de droit, Hugo Cyr.

Chaque année, 11 bourses Rhodes sont offertes à travers le Canada, soit deux au Québec, deux en Ontario, deux dans les Maritimes, une en Colombie-Britannique, une à Terre-Neuve, ainsi que trois dans les provinces des Prairies. L’autre boursière du Québec pour 2019 est Arisha Khan, de l’Université McGill.

 

Source : https://www.actualites.uqam.ca/

 

Faculté de science politique et de droit

La Faculté de science politique et de droit est unique en son genre en Amérique du Nord. Fruit d'audace et de vision, le partenariat initial entre les départements de science politique et des sciences juridiques, auxquels s’est ajouté l’Institut d’études internationales de Montréal, participe à la mission fondatrice d'accessibilité, d'engagement social et de pensée critique qui constituent l'identité même de l'UQAM.

Coordonnées

Faculté de science politique et de droit
Local A-1655
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez la Faculté