UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

Conseil de la Faculté de Science politique et de droit

 

Procès-verbal de la trente-troisième réunion
du
conseil de la faculté de science politique et de droit
tenue le 30 novembre 2005 à 13 h 30 au local A-1715

Étaient présent-e-s

Étaient absent-e-s

Absences motivées

Observatrices

Observateurs

 

 

 

 

Barsalou, Olivier

Boucher, France

Beaudry, Josiane

Côté, Luc

Beaud, Jean-Pierre

Lalande, Frédéric

Beaudry, Lucille

Leclerc-Marceau, Andréanne

Caron-Bellemare, Rémy

 

Bourgoignie, Thierry

 

Champagne, Louise

 

Charron, Dominique

 

Côté, René

 

Leuprecht, Peter

 

Couture, Maurice

 

Regnault, Vincent

 

De Broin, Marie-Edmée

 

Villaggi, Jean-Pierre

 

Demers, Diane

 

 

 

Gauthier, Pierre-Pascal

 

 

 

Lefèvre, Virginie

 

 

 

Lemonde, Lucie

 

 

 

Mackay, Pierre

 

 

 

Marion, Normand

 

 

 

Mockle, Daniel

 

 

 

Temblay-Pepin, Simon

 

 

 

Prévost, Jean-Guy

 

 

 

Roche, Michel

 

 

 

Simard, Carole

 

 

 

 

 

 

 

Secrétaire rédactrice

 

 

 

Chèvrefils, Raymonde

 

 

 

 

Ordre du jour

1  - Adoption de l’Ordre du jour

2  -  Adoption du Procès-Verbal du Conseil Académique du 21 septembre 2005

3  -  Information

4  -  Bibliothèque (concours pour nom)

5  -  Politique de recherche

6  -  Statuts et règlements

       6.1 - Étudiants travailleurs

       6.2 - Modification au comité facultaire à la recherche

7  -  Appui à la démarche des vice-doyens/nes

8  -  Modifications de programmes

        8.1  Baccalauréat en communication, politique et société (P=7641)

        8.2  Création de nouveaux cours facultaires

              8.2.1     FPD5000 -   Activité de simulation des Nations Unies

              8.2.2     FPD5010 -   Clinique de droit international des droits de la personne 1

                         FPD 5011 -  Clinique de droit international des droits de la personne 2

                         Appui facultaire pour la levée de fonds de la clinique de droit international

        8.3  Baccalauréat en relations internationales et droit international (P=7060)

9   -  Chaire C.-A. Poissant sur la gouvernance et l’aide au développement

10 -  Laboratoire sectoriel informatique

11 -  Îlot-Voyageur

12 -  Varia

 

Documents acheminés avec la convocation :

 

 

Documents déposés en séance :

 

 

1.            Adoption de l’Ordre du jour

Le Doyen, René Côté, souhaite la bienvenue aux membres et présente Madame Raymonde Chèvrefils, la nouvelle secrétaire du Décanat.  Il propose ensuite que Jean-Guy Prévost, Directeur au Département de Science politique, soit nommé président de l’assemblée. Il accepte et, à son tour, souhaite la bienvenue à toutes et à tous.  Il invite par la suite les membres à se présenter.  L’ordre du jour est ensuite présenté et Virginie Lefèvre propose d’y rajouter le point ‘‘Ilôt-Voyageur’’.  L’ordre du jour modifié est proposé par Olivier Barsalou, appuyé par Maurice Couture.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

2.            Adoption du Procès-Verbal du Conseil Académique

Le procès-verbal de la trente-deuxième réunion du conseil académique de la faculté de science politique et de droit, tenue le 21 septembre 2005 est proposé par Diane Demers, appuyé par René Côté.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

3.            Information

René Côté nous informe que l’heure de la rencontre pour la collation des grades a été remise au dimanche 11 juin 2006 à 11 heures du matin.  Il nous invite aussi à réfléchir sur un possible candidat pour le doctorat honorifique qui pourrait être décerné à cette occasion.

En ce qui a trait aux Bourses d'Excellence, la remise de bourses aux étudiants a eu lieu le 27 septembre dernier.

René Côté nous annonce également que Mesdames Danielle Laberge et Carole Lamoureux ont obtenu le renouvellement de leur mandat respectif de (Danielle Laberge) vice-rectrice à la vie académique et vice-rectrice exécutive et de (Carole Lamoureux) vice-rectrice aux études et à la vie étudiante, à la réunion du Conseil d’administration de l’UQAM du 18 octobre 2005.

Daniel Mockle nous rappelle ensuite le vandalisme subit dernièrement, qui a causé la fermeture du 2ième étage du pavillon Thérèse Casgrain et la relocalisation des professeurs et du secrétariat du département des sciences juridiques.  Il nous annonce que le retour est possiblement envisageable en décembre.

Il est ensuite mentionné que, concernant la nouvelle politique facultaire, adoptée en mai dernier par la Commission des études, aucun comité n’a été créé à date pour la mise en application de ladite nouvelle politique.  Concernant les démarches entreprises suivant le grief fait par la SPUQ et  l’UQAM,  ce dossier est toujours en négociation et il n’y a pas d’avancée majeure.

Il est ensuite question de l’Ilôt-Voyageur dont on avait fait le point concernant les espaces lors du dernier conseil.  Une réunion aura d’ailleurs lieu cette semaine à propos de la salle hémicycle facultaire.

René Côté donne ensuite la parole aux représentants étudiants qui ont plusieurs objections concernant le projet de l’Îlot-Voyageur.  Il leur est signalé que ce sujet sera abordé au point 11 et qu’ils auront le loisir d’exprimer leurs commentaires à ce stade de la réunion.

Jean-Guy Prévost nous rappelle qu’il y aura une soirée ‘‘Retrouvailles’’ des diplômés/es en science politique qui se tiendra le 16 février et sera accompagnée d’un cocktail dinatoire.  Lors de cette soirée, les discours seront réduits au minimum pour maximiser le temps de fraternisation parmi les diplômés/es.

Nous apprenons aussi qu’une autre ‘’Journée Découverte’’ aura lieu le 8 février 2006,  qui visera spécifiquement les études supérieures.

4.         Bibliothèque (concours pour  nom)

René Côté énumère les buts recherchés dans la création d’une nouvelle bibliothèque et rappelle qu’au début, le département de science politique s’était opposé au transfert de livres de la collection en science politique de la bibliothèque centrale à la bibliothèque des sciences juridiques (se référer à l’extrait 1).  La nouvelle bibliothèque s’inscrit dans le projet Ilôt-Voyageur et un concours visant à renommer cette bibliothèque devrait avoir lieu. 

Certains représentants étudiants expriment leur désapprobation du projet de nouvelle bibliothèque et Normand Marion les invite au local le 8 décembre pour découvrir les projets de plans de la bibliothèque. 

Une discussion s’engage sur l’opportunité du déménagement de la bibliothèque.

On mentrionne que le déménagement de la Faculté et de ses départements n’a pas de sens s’il n’est pas suivi du déménagement de la bibliothèque des sciences juridiques.  À chaque fois que le département des sciences juridiques a déménagé, la bibliothèque a suivi.  Cela va de soi.

Un membre trouve que présentement, la bibliothèque est mal équipée et sous-financée et il n’a pas d’objections à un réaménagement.  Cependant, il y aurait lieu de réfléchir sur l’organisation matérielle des collections.  Deuxièmement, compte tenu de la pauvreté actuelle, ce changement pourrait avoir un impact sur les budgets et pourrait occasionner des conflits entre les départements.

Un membre a aussi des appréhensions sur les effets de cette intégration sur les budgets.

Un membre pense que le réaménagement de la bibliothèque va bénéficier à l’ensemble et que le principal problème se situe dans l’organisation de ce qui sera transféré ainsi que l’impact sur les budgets.  Il rajoute que la bibliothèque se doit d’être située sur les lieux de la Faculté.

Un membre précise qu’une plus petite structure facilite les choses.  Il signale que présentement, la situation est difficile pour les bibliothèques de l’UQAM sur le plan financier mais qu’on tente d’améliorer cet état de choses.

On pense que ramener toutes les collections dans la même bibliothèque serait une avantage pour les étudiants.

Un membre est d’accord sur l’augmentation d’espace mais la question de joindre la collection J (en science politique)  lui  cause problème et il préfèrerait le statu quo.

On constate que le financement est préoccupant de même que sur le partage des ressources.  On précise qu’il vaut mieux créer et investir dans une bibliothèque que demeurer dépendant de la bibliothèque centrale.  Il est certain que le projet de bibliothèque amène des discussions mais il y a possibilité d’entente et il demeure que la bibliothèque centrale reste toujours accessible et possède des ressources importantes et il croit qu’il est préférable d’aller de l’avant tout en restant prudents.  On souhaite qu’on en arrive à une entente.

 

Il est proposé par Virginie Lefèvre, appuyé par Simon Tremblay-Pepin de s’opposer au déménagement de la collection de science politique à la bibliothèque de science juridiques.

Un membre croit que le déménagement aura plus pour effet de diviser que de rassembler et qu’une bibliothèque centrale forte demeure préférable.  Il est plus d’avis que les collections en science politique demeurent avec la bibliothèque centrale.  On pense que pour chaque cours il sera nécessaire pour les étudiants de se documenter dans une ou l’autre des bibliothèques et demande qu’une résolution soit prise stipulant que les étudiants s’opposent au déménagement de la bibliothèque et qu’ils désirent la garder telle qu’elle est présentement.

Un membre croit qu’une bibliothèque facultaire séparée serait trop faible.

À l’opposé, on note que les choses sont appelées à changer notamment avec la venue de la bibliothèque nationale et la bibliothèque virtuelle.  Ces possibilités sont à considérer et  il serait dommage de trancher trop radicalement.

René Côté souligne que les 2 côtés ont leurs mérites mais que le déménagement profiterait autant aux étudiants qu’aux professeurs et suggère d’inviter les gens de la bibliothèque pour expliquer certaines choses.  Un vote aujourd’hui, avec des informations incomplètes semble trop rapide.  René Côté propose donc de reporter cette décision à plus tard.

Les participants s’entendent donc pour le dépôt de la proposition de Virginie Lefèvre au sujet de la bibliothèque.

4*  Résolution de dépôt sur le projet de fusion des bibliothèques de science politique et de sciences                  juridiques

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-233

 

Attendu l’absence de consultation sur le déménagement de la bibliothèque de sciences juridiques quand les Faculté et départements emménageront à l’Îlot Voyageur;

 

Attendu les avis divergents sur la nécessité de fusionner au sein de la bibliothèque de sciences juridiques les collections de science politique;

 

*Attendu que ce point n’était pas vraiment prévu à l’ordre du jour;

 

Il est proposé par René Côté et appuyé par Normand Marion, que le projet de résolution contre la fusion des bibliothèques des deux départements soit déposé.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ
En raison de la résolution adoptée précédemment, il est jugé que le projet de résolution sur le nom de la bibliothèque n’est pas pertinent et que celui-ci devra aussi faire l’objet d’un dépôt.
 

4.a     Résolution de dépôt sur le projet de concours pour le nom de la bibliothèque

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-234

Attendu le projet de résolution portant sur un concours visant à trouver un nom à la nouvelle bibliothèque de science politique et de droit;

 

Attendu les avis divergents sur la nécessité de fusionner les bibliothèques de sciences juridiques et de droit;

 

Attendu la résolution de dépôt du projet de fusion des bibliothèques départementales;

 

Il est proposé par Pierre Mackay et appuyé par Maurice Couture, que le projet de résolution portant sur un concours visant à trouver un nom à la nouvelle bibliothèque de science politique et de droit soit déposé.

 
 
ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

5.            Politique de recherche

Jean-Pierre Beaud nous soumet un résumé intitulé  ‘‘Politique facultaire d’aide à la recherche 2005-2006’’ et en explique certains points.

Jean-Guy Prévost présente une résolution

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-235

 

Attendu l’importance d’une bonne coordination des programmes de subventions facultaires et départementales;

 

Attendu l’entente du comité ad hoc sur l’harmonisation des programmes d’aide à la recherche;

 

Attendu l’avis du  vice-doyen à la recherche sur la politique facultaire d’aide à la recherche 2005-2006;

 

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Maurice Couture, que le Conseil Académique Facultaire approuve la politique d’aide à la recherche énoncée dans l’avis susmentionné.

 
 

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

6             Statuts et règlements
                6.1  Étudiants travailleurs
                6.2  Modification au comité facultaire à la recherche
          

6.1  René Côté souhaite avoir un observateur régulier par la SETU concernant les étudiants-travailleurs.

         Pierre Mackay demande si on peut nommer des étudiants qui sont déjà sur le Conseil.

6.2  Résolution sur la modification du comité facultaire de la recherche

Jean-Guy Prévost lit la résolution.

 

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-236

 

Attendu l’importance d’une bonne coordination des programmes d’aide à la recherche facultaires et départementales;

 

Attendu le succès d’une première expérience en ce sens;

 

Attendu l’avis du  vice-doyen à la recherche sur la modification du comité facultaire de la recherche;

 

Il est proposé par Jean-Pierre Beaud et appuyé par Daniel Mockle, que le Conseil Académique Facultaire approuve la modification du comité facultaire de la recherche et effectue le changement au règlement de régie interne de la Faculté à l’effet que le comité facultaire de la recherche soit désormais constitué de 2 représentants de chaque département et du vice-doyen à la recherche.

 
 
ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

7.            Appui  de la  Faculté de science politique et de droit à la reconnaissance du rôle  des vice-doyens/nes

 

René Côté laisse le soin à Diane Demers d’expliquer l’importance de la reconnaissance du rôle de vice-doyens/nes.  Elle nous informe que la fonction de vice-doyens/nes n’obtient aucune reconnaissance ni des responsabilités et ni du rôle  et qu’aucune définition de tâches n’a été établie à ce jour.  Ceci cause problème d’autant plus qu’aucune mention ne se trouve inscrite dans les règlements de l’UQAM.  Les vices-doyens/nes se sont concertés et demandent la reconnaissance de leur rôle et responsabilités.

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-237

 

Attendu les démarches entreprises par les vice-doyens/nes pour faire reconnaître le rôle des vice-doyens/nes dans la convention collective SPUQ-UQAM et dans la réglementation de l'UQAM;

 

Attendu l'importance du rôle des vice-doyens/nes et leur contribution au fonctionnement de l'université;

 

Attendu la politique de facultarisation adoptée par la Commission des études en mai 2005;

 

Attendu des discussions tenues en séance;

 

Il est proposé par René Côté et appuyé par Daniel Mockle que le conseil académique donne son appui aux revendications des vice-doyens/nes en ce qui a trait à la reconnaissance de leur rôle et responsabilités par la convention collective SPUQ-UQAM et par la réglementation de l'UQAM.

 
 
ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

8.            Modifications de programmes
                8.1  Baccalauréat en communication, politique et société (P=7641)
                8.2  Création  de nouveaux cours facultaire
                               8.2.1 - FPD5000  -  Activité de simulation  des Nations Unies
                               8.2.2 - FPD5010  -  Clinique de droit international des droits de la personne 1
                                            FPD5011  -   clinique de droit international des droits de la personne 2
                                            Appui facultaire pour la levée de fonds de la clinique de droit international
                8.3  Baccalauréat en relations internationales et droit international (P=7060)

 

8.   Modifications de programmes

Diane Demers explique le but de la modification de programme et fait la lecture du projet de résolution.

       8.1   Modification mineure au programme de baccalauréat en communication, politique et société                         (P=7641)

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-238

 

ATTENDU le dépôt du projet de modification mineure consistant à retirer le cours POL4701 – Organismes décisionnels et centraux du gouvernement – du bloc de formation fondamentale, de le transférer dans le bloc de cours optionnels «Espace public et politique» et de le remplacer, dans la liste des cours obligatoires, par le cours POL1500 – Introduction à l’administration publique;

 

ATTENDU l’argumentation fournie en séance;

 

ATTENDU la résolution du Comité de programme;

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de science politique;

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de communication sociale et publique;

 

ATTENDU l’Avis favorable de l’École des médias;

 

ATTENDU la résolution du comité des études;

 

ATTENDU les discussions en séance;

 

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Simon Tremblay-Pépin que le Conseil Académique Facultaire approuve la modification mineure visant à retirer le cours POL4701 – Organismes décisionnels et centraux du gouvernement – du bloc de formation fondamentale, de le transférer dans le bloc de cours optionnels «Espace public et politique» et de le remplacer, dans la liste des cours obligatoires, par le cours POL1500 – Introduction à l’administration publique et l’achemine à la Vice-Rectrice aux études et à la vie étudiante.

 
ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

8.2.1       Création d’un nouveau cours facultaire : FPD5000- Activité de simulation des Nations Unies

Diane Demers explique le but de la création de ce cours.

Un membre souhaiterait que les projets facultaires ainsi que les initiatives étudiantes soient mieux définis.  Elle signale que les professeurs, les chargés de cours, ainsi que plusieurs étudiants font des demandes de dons à même les fonds de l’Association étudiante en confondant le tout.

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-239

ATTENDU les objectifs de ce cours visant «la préparation et la participation des étudiant-es à la conférence du National Model United Nations (NMUN)» et «permettre aux étudiants-es d’acquérir une expérience pratique des travaux des Nations Unies»;

 

ATTENDU la résolution du Comité de programme du Baccalauréat en relations internationales et droit international :

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de science politique;

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de sciences juridiques;

 

ATTENDU les modifications apportées en séance quant aux conditions d’accès et aux préalables

 

ATTENDU la résolution du comité des études;

 

ATTENDU les discussions en séance;

 

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Pierre Mackay que le Conseil Académique Facultaire approuve la création du cours FPD5000 – Activité de simulation des Nations Unies et l’achemine à la Vice-Rectrice aux études et à la vie étudiante.

 

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

8.2.2          Création de deux nouveaux cours facultaires : FPD5010 -- Clinique de droit international des droits de la personne 1 – et FPD5011 – Clinique de droit international des droits  de la personne 2

Diane Demers explique le besoin de créer de nouveaux cours pour insérer les activités de la Clinique juridique internationale dans les programmes intéressés.

René Côté soulève la question du sigle FPD plutôt que JUM et explique qu’à l’origine dans le programme du BRIDI, il s’agissait de permettre de comptabiliser le cours à titre de cours  POL ou JUR.

Les proposeurs répondent que cette dimension n’a pas été vraiment considérée mais que le cours proposé comprend tant des dimensions juridiques (recours devant des instances internationales) que politiques (advocacy)

 

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-240

ATTENDU les objectifs de formation visés par ces cours, à savoir «introduction aux cliniques de droit international des droits de la personne, leurs nature, pertinence et fonctionnement, de même qu’aux méthodes, normes et procédures relatives à la pratique du droit international des droits de la personne»;

 

ATTENDU l’Avis du Comité de programme du Baccalauréat en droit;

 

ATTENDU la résolution du Comité de programme du Baccalauréat en relations internationales et droit international;

 

ATTENDU l’Avis du Département de science politique;

 

ATTENDU l’Avis du Département de sciences juridiques;

 

ATTENDU la résolution du comité des études;

 

ATTENDU les discussions en séance;

 

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Louise Champagne que le Conseil Académique Facultaire approuve la création des cours FPD5010 – Clinique de droit international des droits de la personne 1 – et FPD5011 – Clinique de droit international des droits de la personne 2, en soulignant que la création de ces cours s’appuie sur l’Avis des Département de sciences juridiques et de science politique, et l’achemine à la Vice-Rectrice aux études et à la vie étudiante.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

8.3          Modification mineure au programme de Baccalauréat en relations internationales et droit international (P=7060)

Diane Demers explique la modification proposée qui vise à intégrer les cours maintenant créés pour la Clinique internationale et la Simulation des Nations Unies.

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-241

ATTENDU le dépôt du projet de modification mineure, à savoir déplacer le cours POL5840 – Administration des organisations internationales – du bloc de cours de formation de base pour l’insérer dans la liste des cours optionnels de l’Axe C (Politiques étrangères et sécurité internationale) et intégrer le cours POL5440 – Politique étrangère du Canada – dans la liste de cours obligatoires (formation de base) ET l’ajout de deux nouveaux cours dans la liste de l’Axe D, FPD5010 – Clinique de droit international des droits de la personne 1 et FPD5011 – Clinique de droit international des droits de la personne 2;

 

ATTENDU les explications fournies en séance;

 

ATTENDU la résolution du Comité de programme;

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de science politique;

 

ATTENDU l’Avis favorable du Département de sciences juridiques;

 

ATTENDU la résolution du comité des études;

 

ATTENDU les discussions en séance;

 

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Olivier Barsalou que le Conseil Académique Facultaire approuve la modification mineure et l’achemine à la Vice-Rectrice aux études et à la vie étudiante.

 

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

8.4         Résolution pour la reconnaissance de la clinique en droit international des droits de la personne comme entité finançable

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-242

 

Attendu le projet de clinique en droit international des droits de la personne;

Attendu l’adoption des modifications au BRIDI;

Attendu l’intérêt de développer une telle clinique en droit international;

Il est proposé par Diane Demers et appuyé par Pierre Mackay, d’approuver l’inclusion du projet de clinique en droit  international des droits de la personne à la liste des projets facultaire pour lesquels des demandes de financement pourront être faites par la fondation UQAM.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

9.            Chaire C.-A Poissant sur la gouvernance et l’aide au développement

 

Jean-Pierre Beaud fait la lecture de l’avis  concernant l’Appui de Chaire C.-A. Poissant de Recherche en Gouvernance et Aide au développement et explique les grandes lignes de ce projet.

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-243

 

Attendu le projet de création de la Chaire C.-A. Poissant sur la gouvernance et l’aide au développement;

 

Attendu l’expertise de sa future titulaire, Bonnie Campbell, dans le domaine du développement international;

 

Attendu l’avis du vice-doyen à la recherche sur la création de cette Chaire;

 

Il est proposé par Jean-Pierre Beaud et appuyé par Pierre Mackay, que le Conseil Académique Facultaire approuve la création de la Chaire C.-A. Poissant sur la gouvernance et l’aide au développement et l’achemine au vice-recteur à la recherche et création.

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

Maurice Couture demande comment ce projet a vu le jour.  René Côté mentionne que les discussions ont commencé au printemps dernier.  Monsieur Poissant désirait offrir un certain montant d’argent pour appuyer la réflexion sur l’aide au développement et René Côté a alors soumis le nom de Madame Bonnie Campbell qui travaille depuis plusieurs années dans ce domaine. René Côté mentionne que le don de 500 000$ (100 000$ x 5 ans) sera le don le plus important reçu par la Fondation UQAM en provenance d’un individu.

 

 

10.          Laboratoire sectoriel d’informatique

René Côté nous explique le problème que rencontre les étudiants en mi-session et à la fin de session concernant le labo-informatique.  Le nombre élevé d’étudiants nécessite l’augmentation des heures d’ouverture du labo-informatique.  Luc Côté et René Côté ont rencontré les responsables du labo pour trouver des solutions à court terme.  Un accès au labo qui irait de 8 heures à 21 heures pourrait créer un déblocage d’espace et décongestionnerait le labo.   Récemment, les étudiants ont eu accès au labo dès 8 heures 30.

Virginie Lefèvre souligne qu’elle continue de recevoir des plaintes de la part des étudiants qui souhaitent l’ouverture du labo dès 8 heures.  Il est possible que plusieurs étudiants ne soient pas au courant du changement d’heures d’ouverture.  Simon Tremblay-Pepin va informer les étudiants.  Pierre Mackay demande l’ouverture d’une salle de cours additionnelles et mentionne qu’il faudrait obtenir l’appui de la Faculté de Sciences Humaines.

RÉSOLUTION CFSPD-2005-2006-244

 

Attendu l’engorgement du laboratoire d’informatique de la FSPD et de la FSH;

Attendu l’accroissement du nombre de cours donnés dans ce laboratoire;

 

Il est proposé par Virginie Lefèvre et appuyé par René Côté, de demander à ce que les heures d’ouverture du laboratoire soient prolongées (8:00 AM) à court terme;

 

Qu’une nouvelle salle soit prévue, dans les meilleurs délais, pour le laboratoire d’informatique de la faculté de science politique et de droit et de la Faculté de Sciences Humaines.

 

ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

11.          Îlot-Voyageur

Virginie Lefèvre présente un document intitulé ‘‘ Déclaration sur l’Ilôt-Voyageur’’ ainsi qu’un autre document ‘‘Environnemental’’.  Les étudiants demandent un appui sur cette déclaration.

René Côté a des réticences et montre plusieurs désaccords avec les positions prises par les associations étudiantes.  Il signale aussi que la création d’un stationnement encouragerait le transport en commun pour les trajets interurbains.

Un membre est d’avis qu’il n’est pas du rôle du Conseil Académique de se prononcer et que cette action ne serait pas pertinente.  D’autres membres partagent le même avis et suggèrent de se limiter aux affaires académiques.

Une représentante des étudiants déplore le fait qu’elle n’ait eu connaissance du projet Ilôt-Voyageur que tout récemment et elle ne comprend pas que ce projet puisse ‘‘ne pas nous concerner’’.  Elle propose de passer au vote.

Projet de résolution

Il est proposé par Virginie Lefèvre, appuyé par Simon Tremblay-Pepin d’appuyer la Déclaration sur l’Îlot-voyageur, mis de l’avant par l’AFESPED.

Pierre MacKay demande un vote.

5 POUR
7 CONTRE
1 ABSTENTION
La proposition est rejetée.
 

12.          Varia

 

Les points à l’ordre du jour ayant tous été écoulés, la séance est levée.

Fin de la séance : La séance est levée à 16 h 55.

 

Prochaine réunion : 25 janvier 2006