Faculté de science
politique et de droit

Adresse physique :

400, rue Sainte-Catherine Est,
Pavillon Hubert-Aquin
Local A-1655
Métro Berri-UQAM

Tél. : 514-987-6173
Fax : 514-987-0397
Courriel : fspd@uqam.ca


Adresse postale :

Faculté de science
politique et de droit

C.P. 8888
Succursale Centre-Ville
Montréal (QC) Canada
H3C 3P8

fondationVignette generale

Visuel du concours

Jambo ! Un stage... en Tanzanie !

par Julie Dubé-Gagnon

 

Jambo ! (bonjour en Kiswahili)

Cet été, j’ai pu vivre et travailler en Afrique pendant plus de 3 mois tout en accumulant 6 crédits académiques en suivant les cours JUM4522 et JUM4523. Absurde ? Pas du tout.

En mai 2007, j’ai traversé 2 continents pour aller effectuer un stage juridique à Arusha, en Tanzanie, au Tribunal pénal international pour le Rwanda des Nations unies (TPIR) : www.ictr.org . J’ai été assignée aux Chambres du TPIR, et j’ai plus particulièrement été l’auxiliaire juridique pour le juge ad litem Robert Fremr et le président juge Dennis Byron.

stagetanzanie
Julie Dubé-Gagnon stagiaire; juge Gberdao Gustave Kam; juge Vagn Joensen, juge Dennis C.M. Byron.

Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Bonne question. En pratique, j’ai travaillé sur 2 procès, en assistant les juges dans leurs nombreux travaux juridiques. Les accusés étaient bien entendu des Rwandais, d’origine ethnique Hutu, et auraient supposément donné l’ordre à leurs milices et militants, de commettre, entre autres, maints massacres et viols pendant les événements génocidaires de 1994 au Rwanda et pays avoisinants. Surprenant, mais les accusés étaient sympathiques en Cour, me saluaient, et ne semblaient pas, à première vue, incarner le diable en soit. Prière de ne pas se fier aux apparences !

stagetanzanie2
Julie Dubé-Gagnon, stagiaire, Uqam, Me Peter Robinson Conseil pour la défense de Joseph Nzinorera, Monica Toole, stagiaire, Santa Monica University, Me Ian Morley, bureau du Procureur.

Le travail était hyper stimulant. Lorsque j’assistais les juges en audience, je devais parfois rédiger des décisions à rendre oralement sur le banc suite aux requêtes orales présentées par les parties, et faire des comptes-rendus et des analyses des témoignages clés. Le plus cool ? Porter l’immense toge de mon superviseur. Le plus dur ? Entendre les témoignages des femmes victimes d’agression sexuelle. Sinon, lorsque mes juges ne siégeaient pas, je devais faire de la recherche juridique et entamer l’écriture des décisions. Blasée ? Le contexte à Arusha est surréel. Après un certain temps, il est « normal » d’entendre des commentaires du genre « celui-là n’a tué que 15 000 tutsis, et le tien en a tué combien ? ». Intense.

La justice occidentale en Afrique n’est certes peut-être pas la solution et un moyen de réconciliation durable. Mais le voyage et l’expérience furent incroyables. Si le projet vous intéresse, écrivez moi : juliedg@gmail.com

Akunamatata,

Julie Dubé-Gagnon

Laurence Léa Fontaine - Donner pour aider à la persévérance aux études

fontaineLa professeure Laurence Léa Fontaine a créé une bourse personnalisée à l'intention des étudiants au certificat en droit social et du travail. Lire la suite