Faculté de science
politique et de droit

Adresse physique :

400, rue Sainte-Catherine Est,
Pavillon Hubert-Aquin
Local A-1655
Métro Berri-UQAM

Tél. : 514-987-6173
Fax : 514-987-0397
Courriel : fspd@uqam.ca


Adresse postale :

Faculté de science
politique et de droit

C.P. 8888
Succursale Centre-Ville
Montréal (QC) Canada
H3C 3P8

fondationVignette generale

Visuel du concours

Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique Latine (GRIPAL)

>>Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique Latine (GRIPAL)

GRIPALFondé à l’automne 2000, le groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique Latine (GRIPAL) part du constat suivant : rares sont les analyses sur l’Amérique Latine qui tiennent compte de la dimension imaginaire de la société.

Le discours dominant, de plus en plus internationalisé, passe sous silence le rôle joué par les imaginaires sociaux. Il se limite généralement à des thèmes tels que la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté, qui finissent par être les seuls critères d’analyse. L’approche techniciste évacue de nombreux processus et représentations collectives dont l’impact est pourtant déterminant.

Face à ce rétrécissement de l’horizon pour penser l’Amérique Latine, l’équipe interdisciplinaire des professeurs et chercheurs du GRIPAL désire mettre en place une critique cohérente du discours techniciste internationalisé, dominé par des paramètres économiques. Elle tient surtout à pousser la réflexion plus loin en élaborant des outils théoriques et méthodologiques innovateurs pour étudier le caractère instituant des imaginaires. Le travail collectif est organisé en deux axes, le premier méthodologique recouvre diverses approches telles l’analyse de discours politiques, la socio-critique de textes littéraires, l’analyse ethnographique du parler ordinaire ainsi que les enquêtes sociologiques, le second est l’axe matriciel, il illustre les différents domaines où les imaginaires sociaux sont en transformation soit : la religion, la souffrance, la violence, le populisme et l’indianisme. Ces deux axes concourent à rendre compte du déplacement des frontières du politique.

Cette initiative s’enracine dans la tradition de la « théorie critique » et adopte une approche de militantisme théorique où sont mises en perspective les expériences politiques vécues en Amérique Latine.

Directeur : André Corten

Laurence Léa Fontaine - Donner pour aider à la persévérance aux études

fontaineLa professeure Laurence Léa Fontaine a créé une bourse personnalisée à l'intention des étudiants au certificat en droit social et du travail. Lire la suite