Faculté de science
politique et de droit

Adresse physique :

400, rue Sainte-Catherine Est,
Pavillon Hubert-Aquin
Local A-1655
Métro Berri-UQAM

Tél. : 514-987-6173
Fax : 514-987-0397
Courriel : fspd@uqam.ca


Adresse postale :

Faculté de science
politique et de droit

C.P. 8888
Succursale Centre-Ville
Montréal (QC) Canada
H3C 3P8

fondationVignette generale

Visuel du concours

Les fonds

Une façon efficace d’aider la relève et la recherche

Diplomation1-2Chaque année, la Faculté de science politique et de droit, avec l’aide de la Fondation de l’UQAM et des nombreux donateurs qui reconnaissent l’excellence des participants aux différents programmes de la Faculté, consacre des sommes importantes pour aider financièrement ses étudiants. Année après année, la Faculté a été heureuse de voir ses étudiants recevoir des centaines de milliers de dollars en bourses. Ce à quoi il faut ajouter une foule de montants accompagnant les prix remportés par ces derniers, de nombreuses subventions pour la recherche, et maintes donations dédiées à des projets étudiants de toutes sortes, faisant une différence réelle dans l’univers juridico-politique des populations académiques et générales du globe.

Même si c’est à un niveau un peu moindre, la Faculté de science politique et de droit se fait aussi un devoir d’aider ses nouveaux et prometteurs chercheurs professionnels à développer et faire connaître l’expertise acquise au fil de leur entraînement à la recherche. Que ce soit par de l’aide directe à la recherche, de l’aide à la participation et à l’organisation de colloques, de l’aide à la diffusion, la FSPD investit autant de ressources et d’argent qu’elle peut pour amener ses nouveaux chercheurs à un haut niveau de reconnaissance, qui bénéficie autant aux étudiants, à travers la qualité de l’enseignement qu’ils reçoivent et les innombrables contrats de recherche rémunérée qui leurs sont offerts, qu’aux nouveaux chercheurs eux-mêmes. De cette façon, ces nouvelles figures de la recherche professionnelle ne tardent généralement pas à rejoindre leurs collègues, plus fermement établis, comme chercheurs incontournables de leurs domaines d’expertise.

Voici une liste de tous les fonds de la Fondation de l’UQAM qui sont dédiés directement aux activités relevant de la Faculté de science politique et de droit auxquels vous pouvez contribuer. Il est à noter qu’il vous est aussi possible de spécifier que votre contribution s’adresse à une activité qui vous intéresse particulièrement à l’intérieur de l’unité qui détient le fonds que vous choisirez. En retour de votre don, un reçu vous sera envoyé aux fins de déduction fiscale. De plus, si votre donation dépasse 250 $, votre nom s’ajoutera à celui des membres du panthéon des donateurs de l’UQAM (pour plus d’information, voir le Panthéon).

Les Fonds de développement facultaire et départementaux de science politique et de droit

SuccessLa Faculté de science politique et de droit est la plus jeune Faculté de l’UQAM et jouit déjà d’une réputation des plus enviables, que ce soit à l’échelle locale, nationale ou internationale. À ce titre, mentionnons simplement que nos étudiants remportent régulièrement les plus prestigieux prix et distinctions pour leur participation à des concours de renommée mondiale. Notre Fonds de développement facultaire et nos Fonds de développement départementaux pour le Département de science politique et le Département des sciences juridiques servent plus particulièrement au financement des projets de nos étudiants, à l’embauche de stagiaires, ou encore à financer des activités de recherche.

Les Fonds de bourses facultaire et départementaux de science politique et de droit

Bourses1-2On le sait, la longue route qui mène à l’obtention d’un diplôme est souvent sinueuse. Le nerf de la guerre étant l’argent, plusieurs talentueux étudiants, qui arrivent à peine à boucler leur budget, compromettent grandement leur réussite académique en combinant de trop nombreuses heures de travail, souvent peu rétribuées, à celles que nécessitent le succès universitaire. Quand ils ne sont pas, carrément, forcés à abandonner de prometteuses études pour être en mesure de pourvoir à de simples besoins alimentaires. Il s’agit là d’un gaspillage de potentiel que notre société ne peut se permettre.

À l’UQAM, l’accessibilité aux études est une valeur fondamentale. C’est pourquoi ont été créés les Fonds de bourses facultaire et départementaux pour le Département de science politique et le Département des sciences juridiques . En contribuant au Fonds de bourses de la Faculté de science politique et de droit, à celui du Département de science politique ou, à celui du Département des sciences juridiques, vous aiderez directement la relève dans ces domaines.

Le Fonds de la bibliothèque de la Faculté de science politique et de droit

BibliDepuis toujours, les bibliothèques jouent un rôle vital dans la transmission du savoir. C’est particulièrement le cas pour notre Faculté, où, pour la majorité de nos étudiants, il s’agit presque d’une seconde adresse. On remarque, par ailleurs, que les publications juridiques, gouvernementales et internationales sont de plus en plus accessibles par Internet. L’ordinateur est donc devenu un outil de recherche incontournable pour la formation des étudiants.

La nouvelle Bibliothèque de science politique et de droit intégrera, pour la première fois à l’UQAM, les fonctions de bibliothèque et de laboratoire informatique, en plus d’offrir une salle de formation informatisée. En investissant dans la Bibliothèque de science politique et de droit, vous permettrez aux prochaines générations de juristes et de politologues d’obtenir, non seulement les essentiels outils traditionnels de recherche, mais aussi les outils de pointe pour effectuer leur apprentissage. Sans compter que, l’accès électronique à la plus grande quantité possible de documents s’inscrit dans une évidente volonté écologique de la FSPD pour diminuer le gaspillage des ressources naturelles. Il n’est d’ailleurs pas étonnant de voir la Faculté de science politique et de droit participer activement à l’élaboration d’une archive électronique (lien à venir) qui favorise la diffusion du savoir, sans nécessiter la coupe d’arbres pour la production du papier servant à imprimer des livres.

Malgré l’envergure de l’édition électronique des périodiques et des sources de droit, la publication des monographies imprimées ne cesse pas de s’accroître, donc l’acquisition d’un bon nombre de livres est toujours nécessaire. Devant l’explosion de l’édition électronique, la bibliothèque, qui s’est déjà clairement engagée dans la voie électronique, a toutefois besoin d’un apport financier supplémentaire pour lui permettre de continuer à offrir adéquatement les ressources informationnelles disponibles par les nouvelles technologies. Bref, un don en argent pour la Bibliothèque de science politique et de droit permet de faire le pont entre la littérature du passé et celle de l’ère technologique, au plus grand bonheur de ceux qui les étudient.

Par ailleurs, le Fonds de la Bibliothèque de science politique et de droit a aussi la particularité d’être à la recherche de donations plus spéciales. En effet, si vous avez des livres, pertinents pour les domaines de science politique et/ou du droit, dont vous avez à vous défaire, la Bibliothèque de science politique et de droit se fera un plaisir de leur donner un nouveau lieu de résidence. Après évaluation, de la même façon que s’il s’agissait d’un don en argent, la Fondation de l’UQAM vous émettra un reçu aux fins d’impôts.

Le Fonds de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

BigIEIMComposé de plusieurs chaires, dont trois chaires de recherche du Canada, de centres, d’observatoires et groupes de recherche, l’ Institut d’études internationales de Montréal couvre un vaste champ d’activité. Sous la direction de Dorval Brunelle, l’IEIM vise principalement à permettre aux étudiants d’accéder à des spécialistes du plus haut calibre, notamment des juristes, des politologues, des sociologues et des économistes, regroupés au sein d’une même organisation vouée à la recherche et à la formation.

Outre l’octroi de multiples bourses d’études et de recherche, les dons recueillis pour l’Institut servent à organiser d’enrichissantes activités académiques, à subventionner des stages internationaux, ainsi qu’à financer la rémunération d’étudiants qui participent aux recherches de nos spécialistes.

Le Fonds de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

CRD-BigDepuis quinze ans, la Chaire Raoul-Dandurand a développé une expertise reconnue tant au Québec qu’à l’étranger sur les questions touchant la consolidation de la paix, la politique américaine, la sécurité au Moyen-Orient et les liens entre l’économie et la sécurité.

Son champ d’action va bien au-delà du monde universitaire. En effet, le titulaire, Charles-Philippe David, et les autres spécialistes de la Chaire, contribuent largement aux débats publics en participant à de nombreuses émissions de radio et de télévision et en collaborant à différentes publications.

Sa mission est de favoriser une meilleure compréhension des questions stratégiques et diplomatiques sur le plan international, de diffuser ce savoir auprès des universités et des organismes publics et privés et de renforcer l’action stratégique et diplomatique des Québécois et des Canadiens à l’étranger. Elle propose de la formation et des stages crédités aux étudiants inscrits dans les programmes de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat en science politique.

Le Fonds de la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU)

CIDDHU-DonsPremière initiative du genre au Québec, la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM ( CIDDHU ), dirigée par Me Bernard Duhaime , permet aux étudiants d’acquérir une expérience pratique de la défense des droits humains sous la supervision directe de professeurs-avocats. Elle permet aussi aux victimes ainsi qu’aux organismes de défense des droits humains de profiter d’une expertise tout à fait gratuite pour préparer leurs causes.

Jusqu’à maintenant, la CIDDHU a été appelée à collaborer à des dossiers touchant l’impunité, les droits des femmes, les droits des peuples autochtones et le droit international humanitaire.

Pour contribuer en-ligne à la CIDDHU, cliquez : Formulaire de la Fondation

Le Fonds du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

CEIM-NewChapeauté par l’IEIM et dirigé par Christian Deblock , le CEIM a pour mandat d’aborder, dans une perspective multidisciplinaire, les affaires internationales et les transformations actuelles du système international dans le contexte de la mondialisation. La renommée et l’expertise de ses chercheurs, la complémentarité et le dynamisme de ses groupes de recherche, un environnement institutionnel propice à la recherche, aux échanges et à la formation des étudiants sont autant d’éléments qui font du CEIM un carrefour d’excellence dans le domaine de la recherche universitaire en Amérique du Nord. De plus, le CEIM entend jouer un rôle actif dans le débat public et agir à titre d’organisme de consultation auprès des intervenants publics ou privés.

Premier inspecteur général municipal au Canada, Denis Gallant mise sur la relève

denis gallantPortrait de Denis Gallant dans la série donateur à l'honneur